Quand le digital s’attaque au travail social

Quand le digital s’attaque au travail social.

Lorsque ce sont les travailleurs des services et des administrations publiques qui passent au télétravail, on assiste à une digitalisation du guichet social aux effets délétères. Alors que les travailleuses et travailleurs sociaux sont forcés de devenir officieusement des sous-traitants des services qui refusent dorénavant de prendre en charge l’accueil et l’accompagnement des usagers, pour les plus précaires d’entre eux, c’est une remise en question de leur accès à des services et des droits sociaux élémentaires qui se joue. Dans cet entretien, des militantes du Travail Social en Lutte témoignent de la manière dont le digital redéfinit les pratiques et le sens de leur travail, et proposent de faire des résistances au tout-au-numérique une des priorités actuelles des combats de leur secteur. De quoi s’en inspirer pour les étendre ailleurs.

Type de publication

Année de publication

Auteur.rice

Thématique

Catégorie

Lorsque ce sont les travailleurs des services et des administrations publiques qui passent au télétravail, on assiste à une digitalisation du guichet social aux effets délétères. Alors que les travailleuses et travailleurs sociaux sont forcés de devenir officieusement des sous-traitants des services qui refusent dorénavant de prendre en charge l’accueil et l’accompagnement des usagers
Cette publication n'est pas encore en lecture publique. Elle est actuellement réservée aux abonné.e.s à la revue Permanences critiques.

Pour vous abonner : Permanences critiques - Abonnement 2022.

Si vous y êtes déjà abonné.e, connectez-vous à votre compte

Pour vous connecter à votre compte : https://www.arc-culture.be/mon-compte/

log in