BruZelle : précarité menstruelle et associative

BruZelle : précarité menstruelle et associative

Brisons les tabous. Changeons les règles !

Voilà le mot d’ordre de BruZelle, une association belge qui œuvre à la lutte contre la précarité menstruelle depuis 2016 notamment en organisant des collectes et des distributions de serviettes menstruelles jetables. Nous avons rencontré Veronica Martinez, directrice et fondatrice de BruZelle, pour échanger autour de la précarité, menstruelle dans un premier temps, mais aussi de précarité associative illustrée par le fait que les associations sans but lucratif (ASBL) dépendent du bon vouloir des pouvoirs subsidiants pour mener leurs projets sociaux, culturels et associatifs. Des projets dont l’utilité sociale est certes reconnue, mais qui doit être sans cesse redémontrée dans une course aux financements qui ralentit le travail de terrain et maintient les actrices et acteurs sociaux dans l’attente et l’incertitude.

Type de publication

Année de publication

Auteur.rice

Thématique

Catégorie

« Brisons les tabous. Changeons les règles ! » : voilà le mot d’ordre de BruZelle, une association belge qui œuvre à la lutte contre la précarité menstruelle depuis 2016 notamment en organisant des collectes et des distributions de serviettes menstruelles jetables.
Cette publication n'est pas encore en lecture publique. Elle est actuellement réservée aux abonné.e.s à la revue Permanences critiques.

Pour vous abonner : Permanences critiques - Abonnement 2022.

Si vous y êtes déjà abonné.e, connectez-vous à votre compte

Pour vous connecter à votre compte : https://www.arc-culture.be/mon-compte/

log in