L’autoritarisme discret du technocapitalisme

Pistes de réflexion pour une décroissance numérique.

Que penser de la concomitance, voire de l’intrication de l’extension massive du numérique dans nos sociétés et un certain devenir autoritaire du capitalisme contemporain ?

Telle est la problématique au centre de cette étude : à partir d’une généalogie croisée de ces deux réalités, il s’agit ici d’évaluer d’une part si c’est le système technique du numérique lui-même qui doit être pensé comme « autoritaire », conduisant alors à des formes de luttes technocritiques préconisant l’arrêt ou la sortie de cette « silicolonisation du monde », ou bien s’il s’agit d’une lame de fond commune aux tendances les plus autoritaires du néolibéralisme et aux modèles économiques des structures qui dominent le numérique, conduisant dès lors à penser les luttes technocritiques comme un horizon central de l’opposition au capitalisme.

En particulier, il s’agit de proposer une clé de lecture qui permette d’éclaircir le paradoxe central auquel notre présent nous confronte : celui d’un système qui, là où il permet et garantit une expansion importante de libertés nouvelles, asservit d’autant mieux ces dernières au soutien des dominations qui occupent nos sociétés.

Type de publication

Année de publication

Auteur.rice

Thématique

Catégorie

Du Taf au Fumoir
Du taf au fumoir
Que penser de la concomitance, voire de l’intrication de l’extension massive du numérique dans nos sociétés et un certain devenir autoritaire du capitalisme contemporain ? Telle est la problématique au centre de cette étude : à partir d’une généalogie croisée de ces deux réalités, il s’agit ici d’évaluer d’une part si c’est le système technique du numérique lui-même qui doit...
Cette publication n'est pas encore en lecture publique. Elle est actuellement réservée aux abonné.e.s à Permanences critiques. Pour vous abonner : Permanences critiques - Abonnement 1 an.